Sélectionner une page

 A LA RENCONTRE DES CHRETIENS DU VIETNAM

Vietnam perso (78)

Nous recevons régulièrement le programme des pèlerinages du diocèse de Périgueux suite à un voyage sur les pas de Saint-Paul il y a huit ans avec le père Magimel et le père Bouron. Depuis plusieurs années nous souhaitions découvrir en couple un pays d’Asie et spécialement le Vietnam.

Personnellement c’est depuis l’âge de 13 ans (la fin de la guerre d’Indochine ) suite à des livres et des films que je me suis dis qu’un jour je visiterai ce pays. Le budget bouclé, l’inscription faite , la réunion de préparation passée , les valises bouclées , nous sommes dans l’avion avec tout le groupe. Le vol Paris Hanoi par la compagnie vietnamienne fut très agréable. Les hôtesses dans leur beaux uniformes nous préparent à ce changement de culture et de paysage. Arrivés au nord du Vietnam à Hanoï la capitale, la chaleur et l’humidité nous surprennent. Et le mouvement : Cette ville de plus de 6 millions d’habitants grouille de partout. Nous faisons connaissance avec le guide pour ces 11 jours: Un vietnamien du sud très marqué par la guerre. De conducteur de cyclo-pousse il réussit à devenir guide officiel. Pendant tout le séjour, il nous sensibilisera aux difficultés quotidiennes dues au régime communiste. En particulier, la surveillance constante des membres de l’église catholique. Heureusement, le contact avec un prêtre des Missions Étrangères de Paris nous facilita les rencontres. Ainsi, nous sommes reçus par l’évêque d’Hanoi a l’évêché, avant de célébrer dans la cathédrale.

Vietnam perso (261)

Avant de découvrir le lac de l’épée, la pagode de la tortue, le pont rouge magnifique au soleil levant, le théâtre de marionnettes sur l’eau et le très intéressant musée ethnographique, il a fallu s’adapter à la circulation des cyclos qui sont rois de “l’asphalte “. Notre guide nous a appris à traverser, avec un maximum de sécurité, ce flux presque continu de véhicules. Le 3ème jour, nous prenons la route vers Nin Binh et célébrons dans la cathédrale en bois de Phat Diem, puis, après une découverte de cette région en barque, nous rejoignons ce site mondialement connu de la baie d’Halong.

Nous embarquons sur deux jonques et passons une nuit au mouillage. Le matin, au petit jour, après une initiation au tai-chi sur les ponts des bateaux, la messe en plein air sur le pont supérieur dans le golfe du Tonkin fut un moment unique que je n’oublierai jamais.. Par un vol Hanoi Hué nous rejoignons le centre du pays. Visite de l’Impressionnante cité impériale de Hué dont la restauration se poursuit, les différentes guerres ayant endommagé beaucoup de bâtiments.

Nous sommes accueillis par la communauté paroissiale de la cathédrale de Phu Cam. Messe dans une église bien remplie pour la 4eme de la journée! Puis repas offert à tout le groupe. Moment émouvant.

Un autre temps fort de ce voyage fut la visite de l’orphelinat de Kim Long avec soeur Chantal et ses 68 protégés. Le lendemain visite et messe en plein air dans le sanctuaire marial de La Vang. Ce lieu de pèlerinage célébrant une apparition de la Vierge en 1798 en pleine période de persécutions, est appelé à se développer et se prépare à accueillir de plus en plus de pèlerins. Après la découverte, de nuit et de jour, de la belle ville de Hoï An (la ville aux lanternes de soie colorées), nous roulons vers Da Nang et avons la possibilité de nous baigner dans la mer de Chine. Quel régal! sauf peut-être pour le père Thomas qui abandonna ses lunettes aux poissons. De Da Nang, nous reprenons l’avion vers Ho Chi Minh ville (Saïgon) pour nos trois derniers jours au sud du pays. Visite de la cathédrale Notre-Dame, de la poste centrale (dont la charpente métallique fut réalisée selon les plans de Gustave Eiffel). Hô Chi Minh est la plus importante ville du Vietnam avec ses 9 millions d’habitants: beaucoup de constructions récentes dont des tours de verre type Dubaï.

Après cette énorme ville en pleine expansion, exploration en bateau de la région du delta du Mékong. Ces marchés sur l’eau, grouillants et colorés, resteront aussi un souvenir extraordinaire. La dernière messe avant de rejoindre Saigon pour rentrer sur Paris fut célébrée au grand séminaire de Can Tho où 250 jeunes gens se préparent à devenir prêtres (2000 dans tout le pays). Ce fut formidable de découvrir ce centre de formation des futurs prêtres qui, en raison du quota imposé par le Gouvernement, est obligé de refuser des candidats. Nous étions aussi heureux d’échanger avec un jeune Français qui donne une année de son temps pour enseigner dans ce séminaire. En quittant le Vietnam, nous ramenons l’image émouvante d’un pays à la végétation douce et colorée, offrant généreusement les fruits d’une nature exubérante, accueillant par sa population souriante, jeune et dynamique. Mais l’image la plus forte restera celle de ces communautés chrétiennes respirant l’Espérance.

QUELQUES IMPRESSIONS EN VRAC

Quelques semaines après cet extraordinaire voyage j’ai encore en tête plein d’images.

Ces messes quotidiennes avec quatre ou cinq prêtres dans des lieux très différents, de la cathédrale au pont du bateau, ces églises pleines et priantes, l’orphelinat de soeur Chantal , le grand séminaire, la rencontre avec l’archevêque d’Hanoi, avec ces curés heureux de présenter leur paroisse.

Notre guide qui n’a pas hésité à parler: de ce qu’il avait vécu , de la jeunesse: 65 % de la population n’a pas 30 ans. Le Vietnam est un pays qui s’ouvre à l’économie de marché .

Il y a beaucoup de chômage mais pas de chômeurs, du plus jeune au plus âgé, ils arrivent trouver un petit travail même s’il s’agit de récupérer des bouteilles en plastique vides dont les touristes cherchent à se débarrasser.

Découverte de ces petits salons de coiffure où vous pouvez également vous faire soigner les dents ou vous confier à un acuponcteur.

La nourriture délicieuse est assez différente de la nôtre, nos intestins occidentaux ont parfois quelques difficulté s à s’y adapter. On apprend manger avec des baguettes. Le riz remplace le pain. Les bières locales sont très bonnes!!!

Les Vietnamiens sont majoritairement bouddhistes, on remarque partout des petits autels ou brûlent des bâtons d’encens avec des offrandes : des fruits , des billets etc..

Le culte des ancêtres est très important pour eux.

J’aurais encore envie de d’écrire tous ces souvenirs, toutes ces images que j’ai en tête, mais je voudrais remercier tout le groupe avec qui j’ai partagé ce voyage où je me suis senti très bien. Nous avons beaucoup partagé. Merci aux responsables des pèlerinages Marie Agnès et le père Thomas pour une organisation sans faute.

Merci aussi au père Albert et Elisabeth qui en complément du guide nous ont aidés à mieux comprendre leur pays d’origine.

Vivement notre prochain pèlerinage.

Télécharger le texte en pdf : A la rencontre des chrétiens du Vietnam

Lien vers les photos :

https://www.dropbox.com/sh/6a5wm4jd6plf9n5/xbiaZBDtqv